Papaly : compiler et partager tous vos sites favoris

359
vues

U
n petit nom qui n’interpelle pas à première vue, mais Papaly est un petit outil très utile, pour agréger, trier et partager facilement l’ensemble de ses liens web…Exit le traditionnel favori, marque-page, fastidieux à intégrer, puis retrouver !

A l’heure des outils collaboratifs et des logiciels SaaS, Papaly joue sa carte à fond, pour faciliter la mémorisation, la segmentation et retrouver très simplement ce qui nous a marqué au cours de nos heures à surfer sur la Toile.

ALORS PAPALY : CA FONCTIONNE COMMENT ?

Comme tout service SaaS, tout se passe online! Une inscription en quelques clics donne accès gratuitement à l’interface en ligne, très agréable et intuitive de Papaly.

Il suffit ensuite d’un simple copier-coller pour insérer l’un de ses liens, dans son tableau (board), après avoir créer une catégorie, regroupant les liens selon son envie.
Une fois créé, le lien peut être déplacé d’une catégorie à une autre, d’un simple drag & drop

Autre similitude avec Bubble Plan : Papaly mise beaucoup sur le visuel.
Adieu les tristes marques-pages…Votre board Papaly propose une palette de couleurs acidulée, pour visualiser et trier d’un coup d’œil ses catégories.

“PAPALY : NE PLUS RIEN PERDRE DES BONNES DECOUVERTES”

Vous pouvez créer autant de boards et de catégories que souhaité, organiser vos boards en diverses colonnes (attention, plus on en ajoute plus le texte lisible est réduit. PETIT BEMOL donc).
Vous avez ainsi libre cours pour segmenter vos idées, vos recherches, suivant autant de critères que possible. A vous d’imaginer votre univers et votre organisation !

Un lien, une catégorie, que vous ne voulez plus ? Rien de plus simple, vous l’attrapez et le glissez dans la corbeille. Un drag & drop : DONE.

Voilà vous êtes maintenant armé pour ne plus rien perdre de vos visites !
Mais Papaly n’en reste pas là.

DES FONCTIONNALITES CACHEES QUI VONT PLUS LOIN

Papaly cache en effet bien des options qui le rendent encore plus intuitif et visuel.

En premier lieu, un bookmarklet (un plugin en gros) disponible pour Chrome ou Firefox permet de garder directement vos liens, sans ouvrir Papaly.
Vous pouvez ainsi  :
-affecter votre lien dans une catégorie existante d’un de vos boards
– ou simplement le conserver dans la Inbox, en vue d’un classement futur.

Pour éviter les catégories à rallonges, l’interface permet l’indentation, en intégrant une catégorie en sous-menu d’une autre…bien pratique pour masquer les liens et ne voir que les segments…mais attention, l’intégration de nouveaux liens dans ces sous-catégories pose parfois problème.
Sans doute juste une question de drag & drop qui devrait se régler sous peu !

Vous avez également la possibilité d’annoter chaque lien, même si le mémo est minimaliste en mode tweet… et de faire des recherches internes dans vos boards pour retrouver tout sujet, sans vous noyer dans de nouvelles requêtes Google.

Je disais aussi plus haut: outil collaboratif.
En effet, Papaly permet d’avoir des boards publiques, privés ou tout simplement de les partager avec des collaborateurs. Idéal donc comme centre d’échanges et de veille…comme pour le pilotage de projet.

PAPALY A DETOURNER POUR UNE GESTION DE PROJET EFFICACE

Papaly s’adapte très bien en mode projet, il suffit de mettre en commun un board dédié, avec les bonnes catégories, pour mettre à disposition pour chaque acteur l’ensemble des liens.

Imaginez une catégorie « accès » ou « outils » pour gagner du temps sur l’accessibilité et la découverte des autres solutions utilisées dans le cadre du projet. En 1 clic, chaque collaborateur retrouve le Google Doc, le Bubble Plan (pour planifier visuellement ses projets), le compte AdWords…

Il est parfait également pour faire de la veille ou segmenter un marché, pour les équipes marketing. Une catégorie « concurrents », une autre « statistiques », une dernière « à surveiller » et vous voilà, avec un outil collaboratif où chacun peut accéder aux informations partagées et inclure les nouvelles trouvailles. Une obligation pour toute bonne gestion de projet.

Papaly fait donc partie à mon sens des petits outils très pratiques qu’il faut absolument avoir dans sa toolbox quotidienne, que ce soit pour un usage personnel ou professionnel.

Testez-le, vous ne serez pas déçu…d’autant qu’il vous rappelle avec la fonction « bookmarklet » lors de votre navigation les sites déjà répertoriés, pour gagner du temps même quand votre mémoire fait défaut.

Il ne vous reste plus qu’à:
1- créer votre compte et bien sûr,
2- y intégrer d’emblée notre blog « Réussir son projet » pour ne plus rien perdre de nos nouveautés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom